buste


buste

buste [ byst ] n. m.
• 1356; it. busto
1Partie supérieure du corps humain, du cou à la ceinture. torse, tronc. « le buste était court et la tête massive » (H. Bazin). « Il carrait les épaules, redressait et dilatait le buste » (Martin du Gard). Spécialt Poitrine des femmes, seins. littér. gorge. Gymnastique pour la beauté du buste.
2Sculpture représentant la tête et une partie des épaules, de la poitrine, souvent sans les bras. Buste antique. Buste en hermès, en piédouche. Buste de Voltaire. Par ext. Représenter, photographier en buste : représenter la tête et la partie supérieure du corps.

buste nom masculin (italien busto, poitrine) Partie supérieure du corps humain de la taille au cou. Poitrine, seins, chez la femme. Figuration sculptée de la tête et d'une partie variable du buste d'un être humain. (Peut être, ou non, porté par un piédouche, taillé « en hermès », etc.) ● buste (citations) nom masculin (italien busto, poitrine) Théophile Gautier Tarbes 1811-Neuilly 1872 Tout passe. — L'art robuste Seul a l'éternité, Le buste Survit à la cité. Émaux et caméesbuste (expressions) nom masculin (italien busto, poitrine) Buste reliquaire, synonyme de chef. ● buste (synonymes) nom masculin (italien busto, poitrine) Partie supérieure du corps humain de la taille au cou.
Synonymes :
Poitrine, seins, chez la femme.
Synonymes :
Buste reliquaire
Synonymes :

buste
n. m.
d1./d Tête et partie supérieure du corps humain.
Spécial. Poitrine de la femme.
d2./d Peinture, sculpture représentant un buste.

I.
⇒BUSTE1, subst. masc.
A.— Partie du corps humain allant de la taille au cou. Synon. torse :
1. Michel était un homme jeune, vigoureux et laid. Sa laideur venait d'abord d'un défaut de proportions. Il était de taille moyenne, mais les jambes étaient longues, et le buste était court et la tête massive.
R. BAZIN, Le Blé qui lève, 1907, p. 4.
SYNT. a) Buste droit, long, petit, raide; une personne tout en buste. b) Incliner, pencher, redresser, relever le buste; garder, tenir le buste droit; rejeter le buste en arrière.
Spéc. Poitrine. Il était petit, large de buste, musculeux comme un lion (BALZAC, La Duchesse de Langeais, 1834, p. 243).
B.— P. ext.
1. Partie supérieure du corps humain, comprenant la tête et le torse :
2. ... telles sont les scylles et les sirènes qui chantent dans la mer. Elles ont un buste de femme et une queue de poisson. Tels sont aussi les centaures, hommes jusqu'à la ceinture et chevaux pour le reste.
A. FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, p. 52.
2. P. méton. Représentation, le plus souvent sculptée, de la tête et de la partie supérieure du torse :
3. Henri VIII, qui combla Wolsey d'honneurs et de richesses, ne pouvait manquer ici. Holbein l'a peint deux fois, en buste et en pied.
MICHELET, Sur les chemins de l'Europe, 1874, p. 58.
SYNT. Buste en marbre, en plâtre; le buste de la République, de Marianne; buste en Hermès; portrait en buste; faire le buste de qqn.
Rare. Modelage, sculpture du torse seul :
4. Une excentrique distinguée que cette comtesse Greffulhe (...). On causait ce soir d'un buste de son torse en gutta-percha, modelé par le sculpteur Franceschi, buste qui lui évite les fatigues de l'essai d'une robe et qu'elle garde dans une chambre fermée à clef, pour que la représentation fidèle de son corps n'ait pas à subir l'indiscrétion de regards profanes.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1890, p. 1126.
PRONONC. :[byst].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1546 bust « partie du corps située au-dessus de la ceinture » (RAB., III, 38 dans HUG.); 1549 buste (EST.); 2. 1680 sculpt. un beau buste (RICH.).
Empr. à l'ital. busto (FEW t. 1, p. 651a; WIND, p. 159; HOPE, p. 170; DEI) attesté dans BATT., au sens 1 dep. le XIVe s. (Dante) et au sens 2 av. 1729; issu du lat. class. bustum « bûcher funèbre », d'où « tombeau » (en partic. monument funéraire orné du buste du mort), issu du verbe amburere (amb-urere) « brûler autour » faussement analysé am-burere, -bustus (v. brûler).
DÉR. Bustier, subst. masc. Sous-vêtement féminin emboîtant le buste, de la poitrine à la taille, sans bretelles (cf. soutien-gorge). Attesté dans Lar. encyclop., ROB. Suppl. et Lar. Lang. fr. ROB. Suppl. indique que le mot bustier désigne aussi un ,,vêtement de même forme porté avec une jupe du soir``. ROB., Lar. encyclop. et Lar. Lang. fr. enregistrent aussi le sens de « sculpteur spécialisé dans la production de bustes ». [bystje]. 1re attest. 1954-55 témoignage oral; dér. de buste1, suff. -ier.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 239. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 196, b) 1 579; XXe s. : a) 2 275, b) 2 033.
BBG. — GREIVE (A.). Zur Wortfamilie von lat. / im Romanischen. In : [Mél. Meier (H.)]. München, 1971, pp. 167-178. — HOPE 1971, p. 170. — WIND 1928, p. 159.
II.
⇒BUSTE2, subst. masc.
COMM. Caisse en bois de sapin servant au transport du raisin de Damas.
Rem. Attesté dans la plupart des dictionnaires.
Prononc. :[byst]. Étymol. et Hist. 1723 (SAVARY DES BRUSLONS, Dict. universel de comm.). Peut-être empr., avec changement de genre, à l'ital. busta (DG; NYROP t. 1, § 116; BRUNOT t. 6, p. 1237) que l'on reconnaît généralement comme un empr. à l'a. fr. boiste (boîte); busta n'est cependant attesté qu'à partir du XIXe s. au sens d'« enveloppe » (Carducci dans BATT.) et de « boîte en carton ou en cuir pour garder écrits, documents » (Nievo, ibid.) et son hist. reste obscure.

buste [byst] n. m.
ÉTYM. 1356; ital. busto, du lat. class. bustum (→ Buse) « bûcher funèbre », d'où « tombeau, monument funéraire » (orné du buste du mort).
1 Partie supérieure du corps humain, de la tête à la ceinture. Torse, tronc. || Dresser, redresser le buste. || Rejeter le buste en arrière. || Garder le buste droit. || Se caler le buste dans un fauteuil. || Buste étroit, creusé; buste large, épanoui. || Incliner le buste pour saluer qqn. || Les sirènes ont un buste de femme et une queue de poisson. || Se faire peindre en buste, dans un portrait qui ne représente que le buste. || Portrait gravé en buste.Spécialt. Poitrine de femme, seins. Gorge. || Gymnastique pour la beauté du buste.
1 Je plongeais les yeux dans toutes les loges peuplées de femmes; cela formait, vu d'en bas une irritante exposition de bustes à peu près sans corsage et de bras nus gantés très court.
E. Fromentin, Dominique, X.
2 Malgré des hanches rondes et un buste épanoui, elle paraissait mince (…)
Marcel Prévost, les Demi-vierges, I, p. 5.
3 (…) il carrait les épaules, redressait et dilatait le buste.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 11.
4 (…) le buste bien pris dans une robe de drap qui lui comprimait la gorge.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, III, I.
5 L'émotion l'étouffait un peu, il ramena ses mains sur les bras du fauteuil et, appuyé sur elles, il redressa le buste.
H. Bosco, Un rameau de la nuit, p. 263.
2 Sculpture représentant la tête d'une personne et une partie de ses épaules, de sa poitrine généralement sans les bras. || Buste antique. || Buste de marbre, buste en plâtre. || Buste en hermès, dont la base est cubique. || Buste en piédouche, dont la base arrondie repose sur un pied. || Buste de femme servant de figure de proue. || Faire le buste de qqn. || Un buste de Voltaire (→ Pèlerinage, cit. 3).
6 C'était un buste creux, et plus grand que nature.
La Fontaine, Fables, IV, 14.
7 (…) vous voyez la sculpture s'altérer profondément. Les bustes impériaux ou consulaires perdent leur sérénité et leur noblesse (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, III, II.
tableau Termes de blason.
DÉR. Bustier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Büste — »aus Stein, Erz, Bronze oder anderem Material gearbeitetes Brustbild«: Das Fremdwort erscheint zuerst im Anfang des 18. Jh.s als »Buste« bzw. »Busto«. Es ist unmittelbar aus gleichbed. it. busto entlehnt. Die heute übliche Form, die sich von der… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Büste — Sf künstlerische Nachbildung der Kopfpartie eines Menschen erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. busto m. und frz. buste m. Die weitere Herkunft ist nicht sicher geklärt. Im 19. Jh. wird aus dem französischen Wort die Bedeutung… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • buste — BUSTE. s. m. Demy corps d une figure humaine, de marbre ou d autre matiere, c est à dire, la teste, l estomac, & les espaules, sans les bras. Buste antique. buste de marbre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Büste — (vom ital. Busto), Brustbild; plastisches Kunstwerk aus Gold, Silber, Erz, Stein, Wachs, Marmor, Gyps, Töpfererde etc., welches einen Bildniß od. Idealkopf, mit einem Theile der Brust od. auch des Unterleibes ganz darstellt u. auf einer Basis… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Büste — (ital. Busto, »Brustbild«), plastisches Kunstwerk in vollrunder Arbeit, das einen menschlichen Kopf mit einem Teil der Brust (daher der Name) darstellt, unmittelbar auf einer runden, vier oder mehreckigen Basis ruht, wodurch es sich von der Herme …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Büste — Büste, plastisches Brustbild einer Person, zumeist bestehend aus Kopf, Hals und einem Teil der Brust, das auf einem Postamente aufzusitzen pflegt …   Lexikon der gesamten Technik

  • Büste — (vom ital. busto), das Abbild des menschlichen Kopfes mit einem Teil der armlosen Brust, meist aus Marmor oder Bronze …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Büste — Büste, (a. d. ital. busto) Bruststück von Bildhauerarbeit, d. i. ein Kopf mit einem Theile des Oberleibes, auf einem kleinen Sokel ruhend. B–l …   Damen Conversations Lexikon

  • Büste — (ital. busto), Brustbild aus Erz, Marmor, Gyps, Thon u.s.w., bei den Griechen nach Alexander d. Gr., bei den Römern in der Kaiserzeit in Gebrauch gekommen …   Herders Conversations-Lexikon

  • buste — Buste, Pectorale …   Thresor de la langue françoyse